Locomotives

141 R 840

141 R 840

18 mars 1947, dans le port de New-York : lot de 141R dont la 840 en partance pour la France, chargées sur le cargo danois « Gudrun Maersk ». Déchargement à Cherbourg le 30 mars 1947.

La 141R840 a été construite en octobre et novembre 1946 aux Etats Unis d’Amérique dans les usines Baldwin à Chester (Pennsylvanie) et a été débarquée en France en mars 1947. Elle est équipée d’origine de la chauffe au fioul lourd, mode choisi par la SNCF pour faire face à la pénurie de charbon dans l’après-guerre. Elle fait partie d’une commande de 1340 machines à vapeur simples et robustes passée par la SNCF aux Etats-Unis et au Canada pour reconstituer le parc de matériel moteur durement éprouvé par la Seconde Guerre Mondiale.

Utilisée dans le sud-est de la France (dépôt d’Avignon et de Nîmes) tant pour la traction des trains de voyageurs que pour celle des lourds convois de marchandises, elle arriva à Vierzon pour terminer sa carrière en 1970. A cette époque, la traction à vapeur vit ses dernières années et les 141R, machines restées dans l’ombre des prestigieuses Pacific ou Mountain plus rapides mais d’un entretien plus délicat, sont alors les dernières locomotives à vapeur en service à la SNCF.

Celles du dépôt de Vierzon circulent notamment sur la transversale de Tours à Nevers et émerveillent plusieurs jeunes berruyers. En 1976, ces derniers décidèrent d’écrire au Président de la SNCF pour lui demander de leur confier la 141R840 qui était garée dans le dépôt depuis six années et qui allait être démolie… Sa deuxième vie allait commencer !

La 141R840 a été construite en octobre et novembre 1946 aux Etats Unis d’Amérique dans les usines Baldwin à Chester (Pennsylvanie) et a été débarquée en France en mars 1947. Elle est équipée d’origine de la chauffe au fioul lourd, mode choisi par la SNCF pour faire face à la pénurie de charbon dans l’après-guerre. Elle fait partie d’une commande de 1340 machines à vapeur simples et robustes passée par la SNCF aux Etats-Unis et au Canada pour reconstituer le parc de matériel moteur durement éprouvé par la Seconde Guerre Mondiale.

Utilisée dans le sud-est de la France (dépôt d’Avignon et de Nîmes) tant pour la traction des trains de voyageurs que pour celle des lourds convois de marchandises, elle arriva à Vierzon pour terminer sa carrière en 1970. A cette époque, la traction à vapeur vit ses dernières années et les 141R, machines restées dans l’ombre des prestigieuses Pacific ou Mountain plus rapides mais d’un entretien plus délicat, sont alors les dernières locomotives à vapeur en service à la SNCF.

Celles du dépôt de Vierzon circulent notamment sur la transversale de Tours à Nevers et émerveillent plusieurs jeunes berruyers. En 1976, ces derniers décidèrent d’écrire au Président de la SNCF pour lui demander de leur confier la 141R840 qui était garée dans le dépôt depuis six années et qui allait être démolie… Sa deuxième vie allait commencer !

Le 141 R 840 en service dans le Berry

La 141R840 à la tête d’un convoi de 13 voitures à l’époque du service régulier en Berry sur l’axe Tours-Vierzon-Nevers

Après plusieurs années passées à l’extérieur à Vierzon, la 141R840 fut transférée en 1985 à Cosne sur Loire (58) où la restauration put débuter à l’abri sous l’ancienne remise de l’annexe traction. Le 18 juillet 1992, la machine fut rallumée pour la première fois puis rachetée à la SNCF en 1994 par les membres de l’association dans le cadre d’une souscription. Transférée au dépôt de Nevers pour la dépose et l’expertise des essieux, son agrément de circulation fut obtenu auprès des services compétents de la SNCF en septembre 1997. Dans la foulée, elle tracta son premier train spécial entre Vierzon et Bourges à l’occasion de l’inauguration de l’électrification de cette ligne.

Photo : les cinq fondateurs de l’Amicale, à Châteauneuf sur Cher, le 7 juillet 2001 : Alain Demarez, Denis Pasquier, Philippe Lebaud, Pascal Bouché et François Guyot. La R840 assurait un « tour des viaducs » au départ de Bourges (Montluçon, les Fades, Volvic, Clermont-Ferrand, Gannat, Lapeyrouse).

La 141R840 a été restaurée dans la livrée noire avec une bande jaune le long du tablier, caractéristique des machines à vapeur affectées au dépôt de Vierzon où elle termina sa carrière de 1965 à 1970 avant d’être « garée bon état » et affectée à la « réserve froide » jusqu’au 6 avril 1975 ; elle fut radiée des inventaires le 10 décembre 1975. Elle est classée Monument Historique depuis le 22 mai 2003.

Depuis son premier voyage entre Vierzon et Bourges en 1997, la 141R840 a parcouru plus de 50.000 kilomètres sous les ares de l’AAATV-CVL. Elle s’est rendue à Paris, au Havre, en Picardie et en Champagne, à La Rochelle, au Croisic et en Vendée, à Lyon, Valence, dans le Lot et en Lozère, même si son domaine de prédilection est principalement constitué par les lignes du Val de Loire, du Massif Central et du Berry.

De septembre 2012 à septembre 2017, une opération de grande ampleur a été engagée pour réviser et remettre à niveau les infrastructures de la locomotive (essieux, organes de roulement et de freinage, châssis, etc.) selon les règles de l’art. Les essieux ont été contrôlés à Meiningen en Allemagne, dans le dernier atelier européen qui possède l’outillage adapté pour effectuer les travaux lourds sur des essieux de locomotives à vapeur. Les boites d’essieux ont été refaites par notre équipe et des entreprises spécialisées conformément aux règles de l’art de l’époque (dépose de régule puis usinage) à partir des plans d’origine de la locomotive. Cette grande révision qui permet de prolonger de 15 années l’agrément de circulation de notre locomotive à vapeur sur le Réseau Ferré National a nécessité un investissement de 77.000 € TTC financé grâce à une subvention du Ministère de la Culture, à une subvention de la Fondation du Patrimoine et grâce à une campagne de mécénat populaire organisée en partenariat avec cette dernière.

La 141R840 au levage à l’atelier de l’AAATV-CVL (21 août 2016)

21 août 2016, La 141R840 au levage à l’atelier de l’AAATV-CVL : derniers réglages avant repose du châssis sur les boites d’essieux moteur et les bissels AV et AR.

Depuis le printemps 2018, l’association a engagé une autre opération d’envergure sur la chaudière de la locomotive qui est soumise à requalification tous les 10 ans. Une grande partie de la superstructure de la locomotive a été démontée pour permettre le contrôle de l’état de la chaudière et la réalisation de travaux de remise à niveau comme le rechargement de l’épaisseur de la plaque tubulaire, la réparation ou le remplacement des tubes à fumée et des tubes surchauffeurs arrivés à limite d’usure. Il s’agit là aussi d’un projet ambitieux dont le coût est évalué à 63.000 € TTC. Pour compléter les aides financières du Ministère de la Culture et de la Fondation du Patrimoine, nous avons relancé une souscription publique en partenariat avec la Fondation qui permet une déduction d’impôts.

La 141R840 est prête pour commencer les travaux préparatoires (20 avril 2018)

20 avril 2018 : la 141R840 déshabillée de ses tôles et de tous les organes extérieurs de la chaudière est prête pour commencer les travaux préparatoires à la requalification décennale de la chaudière.

Locomotive à vapeur 141 R 840

Caractéristiques techniques

100 km/h

Vitesse maximale

2928 chevaux

Puissance

25 mètres

Longueur

15,5 bars

Pression maximale de la chaudière

1,5 à 2 tonnes

Consommation de fioul aux 100 km

15 à 20 m3

Consommation d’eau aux 100 km

1 665 356 kms

Distance parcourue en service commercial

A1A-A1A 68540

L’A1A-A1A 68540 à l’EVEN des Aubrais devant l’atelier de l’AAATV-CVL (juillet 2018)

A l’automne 2011, la SNCF nous a confié par convention la locomotive diesel « Yaya » A1A-A1A-68540. Cette machine complète ainsi idéalement la locomotive à vapeur 141R840 comme témoignage de la transition entre la traction vapeur et la traction diesel lourde à la fin des années 1960. En effet, cette locomotive fut la première machine diesel-électrique de fabrication française à développer une puissance proche de 3000 chevaux et donc apte à remplacer une machine de type 141R.

Notre équipe l’a entièrement repeinte au cours de l’hiver 2012 – 2013 pour qu’elle retrouve sa seyante livrée bleue des années 1980. Elle nous permet d’assurer des circulations touristiques lorsque la 141R840 doit être arrêtée sur une longue période pour des travaux de grande révision. Elle est également utilisée lorsque des contraintes techniques s’opposent à la circulation en traction vapeur.

 Construite en 1965 sous l’immatriculation A1A-A1A-68039 par la Compagnie des Ateliers et Forges de la Loire (CFAL), à St Chamond (42) avec un moteur SULZER 12 LVA 24 de 2700 chevaux en régime continu. Affectée aux dépôts de Rennes, Caen, La Plaine (93) puis Chalindrey (52).

Utilisée en début de carrière pour tirer des trains de voyageurs puis reléguée aux services marchandises, cette série d’engins étant particulièrement appréciée pour ses capacités de traction sur les trains lourds et sa souplesse de conduite sur les convois longs.

Transformée en 2002 lors de sa dernière révision générale en A1A-A1A-68540 par les ateliers SNCF de Quatre Mares (76) avec le remplacement du moteur diesel Sulzer par un groupe SACM AGO puis utilisée jusqu’en 2011 pour tracter des trains commerciaux de fret, puis des trains de travaux, notamment pour la construction des Lignes à Grande Vitesse (Est et Rhin-Rhône).

La locomotive 68540 en direction de Pithiviers (Journées Européennes du Patrimoine - 15 septembre 2018)

Le 68540 tractant sa rame historique en direction de Pithiviers lors des Journées Européennes du Patrimoine (15 septembre 2018)

Agrément de circulation sur le RFN délivré en mai 2012 – Elle porte sur ses flancs depuis juin 2013 les blasons de la ville de Fleury les Aubrais où se trouve aujourd’hui le siège social et les ateliers de l’association AAATV-CVL.

Locomotive diesel A1A-A1A 68540

Caractéristiques techniques

130 km/h

Vitesse maximale (aujourd’hui)

18 mètres

Longueur

105 tonnes

Poids

2700 chevaux

Puissance (vitesse nominale de 1350 tr/min)

Nos Partenaires

Pour connaître toute notre actualité

Abonnez-vous à notre newsletter

Restons connectés !

AAATV – Centre/Val de Loire – SIRET n° 40860177100020 – Code APE 913E
Adresse postale et Ateliers : 4, Tunnel des Champs Bouchaud – Rampe Nord 45400 FLEURY-LES-AUBRAIS